Nos Secrets de Voyage
Bienvenue sur ce forum!!!

Certaines sections du forum ne sont réservées qu'aux membres. Pour avoir accès aux Compte-rendus et Photos de voyages, veuillez vous inscrire.

Nos Secrets de Voyage

Forum de discussions sur les voyages de tous genres et vers toutes destinations
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Les Invités doivent s'inscrire pour avoir accès aux sections Compte-rendus et Photos de voyage
-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal

 

 La Barbade : une certaine idée du paradis

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole C
Administratrice
Administratrice
Nicole C

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays : La Barbade : une certaine idée du paradis Ca10

La Barbade : une certaine idée du paradis Empty
MessageSujet: La Barbade, une île à redécouvrir   La Barbade : une certaine idée du paradis Clock210Mar 6 Juil 2010 - 22:49

La Barbade, une île à redécouvrir
Fabienne Couturier
La Presse


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La côte atlantique de l'île, plus sauvage et rugueuse que la côte caraïbe,
est le paradis des surfeurs.
Photo: fournie par Barbados tourism authority


(BRIDGETOWN) La Barbade a longtemps été une destination de choix pour les Québécois. Étrangement, dans les dernières années, on l'avait bien à tort! un peu délaissée, peut-être en raison d'une offre toujours plus abondante dans les Caraïbes. Il est temps de redécouvrir cette petite île pleine de surprises à la gastronomie bien affirmée et aux habitants plus qu'adorables.

«Welcome on the island!» Ainsi vous accueillent les Barbadiens dans leur île, qu'ils appellent fièrement «THE island» comme s'il n'y en avait qu'une seule dans les Petites Antilles.

Vrai, elle n'est pas la seule, mais assurément elle est unique, cette terre d'à peine 430 km2 que l'on traverse en une petite heure dans sa partie la plus longue. Côté Atlantique, l'océan jette sur une côte rocailleuse d'écumantes vagues qui font la joie des surfeurs. Côté Caraïbes, la mer étale paresseusement ses eaux turquoise le long de plages infinies.

Entre les deux, à perte de vue, des plantations de canne à sucre où les femmes travaillent durement sous l'implacable soleil des Tropiques, ou alors une jungle touffue plantée de banians, ces «arbres à barbe» auxquels l'île doit son nom (Os Barbados, «les Barbus»), et des villages semés de jolies maisonnettes de bois à trois corps, caractéristiques de l'île.

Fiers descendants d'esclaves pour la plupart, les Barbadiens (ou Bajans) sont beaux, affables, pleins de gentillesse. Il y a aussi des Blancs, dont la présence remonte au XVIIe siècle. Mais ici, on ne sent pas l'hostilité qu'on devine dans d'autres îles des Antilles entre Noirs et Blancs. Du reste, l'éclatant sourire des gens est sans doute la plus grande richesse de la contrée, qui n'est pourtant pas pauvre.

Trente-septième au classement des pays selon l'indice de développement humain de l'ONU, la Barbade, membre du Commonwealth, a comme nous le portrait de la reine sur ses pièces de monnaie, joue frénétiquement au criquet et roule stoïquement à gauche comme les Anglais, fabrique un rhum excellent et fréquente en majorité l'église anglicane. À ce sujet, Jordan, le guide-chauffeur qui nous a secoués par monts et par vaux dans son Land Rover pendant trois heures et demie, nous a bien fait rigoler: «À côté de chaque église, il y a une rhumerie, so we take care of the two spirits.»

Le mot «safari» est peut-être un peu exagéré pour cette balade que propose la firme Island Safari. On emprunte bien un ou deux bouts de route soigneusement défoncée, juste pour dire qu'on salira un peu la jeep et qu'on secouera le client, mais il s'agit simplement d'un tour de l'île, assez instructif au demeurant. Si l'on craint de conduire à cause de cette curieuse coutume qu'ils ont ici de rouler «à l'envers», c'est le meilleur moyen de découvrir le pays.

Petits plaisirs

Le voyageur autonome, par contre, aura plaisir à flâner dans la petite ville de Speightstown, jolie à ravir avec son église de corail (dont l'intérieur, hélas, a brûlé en 1980 et a été refait à la moderne) et ses maisons du XVIIe siècle. Et puisqu'on est là, il faut s'arrêter manger au Fisherman's Pub, parce qu'on y sert à la bonne franquette (et pour trois fois rien) une cuisine typiquement bajan. Derrière un long comptoir vitré, les plats sont alignés, façon cafétéria: poisson volant (le plat national), riz aux haricots, plantain, poulet frit, agneau du pays... On se commande une bonne Banks (la bière locale) bien fraîche, et on déguste ça sur la grande véranda avec vue sur la mer. Délice pour les yeux comme pour le palais!

De Speightstown à Holetown (où se trouve l'église la plus ancienne du pays), la route longe la mer, et les hôtels de luxe s'y construisent à un rythme soutenu. Le visage de l'île change, vitesse grand V! Il se trouve certains Barbadiens pour le craindre et s'en plaindre; d'autres voient d'un bon oeil ce qu'ils considèrent comme un progrès qui apportera emplois et prospérité à la région. Du moins y a-t-il encore moyen de trouver des hôtels corrects à bon prix, par exemple du côté de St.Lawrence Gap, non loin de la capitale, Bridgetown.

Parlant de la capitale, c'est là que les accros de shopping pourront donner libre cours à leur dépendance. Toutes les boutiques de luxe s'y trouvent. Mais très peu pour nous! Nous avons préféré partir en excursion de catamaran, avec un arrêt tuba chez les poissons. Dommage, l'eau était un peu brouillée, et l'épave de navire que nous devions voir disparaissait dans le brouillard. En revanche, du côté du récif de corail, le bal costumé des poissons battait son plein, qui en pyjama rayé jaune et noir, qui en robe de soirée indigo à paillettes turquoise, quelques-uns en costume d'arlequin, avec parfois un cérémonieux poisson-trompette en livrée bleue.

Mais le clou de la sortie, sans contredit, est cet autre arrêt près d'une jolie plage où une petite huitaine de tortues marines, attirées par les morceaux de poisson que leur jette l'un des guides, viennent nager parmi les humains ébahis que nous sommes. Spectacle fascinant! Certaines font bien un mètre de diamètre; d'autres, plus jeunes, une trentaine de centimètres. Elles nagent autour de nous comme d'étonnantes bêtes préhistoriques et, de loin en loin, émergent quelques secondes pour reprendre leur souffle. On pourrait y rester des heures et, vrai, cela n'aurait rien de difficile tant l'eau est chaude.

Même les tortues sont sociables, à la Barbade!

RHUM PUNCH !

Le rhum punch, simple comme 1, 2, 3, 4 (ou sour, sweet, strong, weak)

Mélanger :

> 1 mesure de jus de citron ou de lime (sour)

> 2 mesures de sirop de canne (sweet)

> 3 mesures de rhum (strong)

> 4 mesures de jus de fruit ou d'eau (weak)

Servir dans de grands verres remplis de glaçons, ajouter un trait d'angusturaet un peu de muscade moulue. Cheers !



Repères

>Langue parlée: anglais.

> Population: 275 000 habitants, en majorité d'origine africaine.

> Religion: anglicane (majorité).

> Monnaie: dollar barbadien (1$ américain = 2$ barbadiens).

> Électricité: 110 volts à fiches plates, comme au Canada.

> Eau: l'eau du robinet est potable et excellente.

> Hygiène: aucun problème à craindre, tout le pays est très salubre.

> Offre hôtelière: environ 6800 chambres, de l'hôtel tout inclus de grand luxe à la pension bon marché.

> Pour s'y rendre : Air Canada et WestJet offrent des vols quotidiens via Toronto. Depuis le 25 juin, et jusqu'au 5 août, Air Canada offre en outre tous les dimanches un vol direct au départ de Montréal

Source: Cyberpresse.ca

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
https://nossecretsdevoyage.forumperso.com
Xmas
Membre émérite
Membre émérite
Xmas

Capricorne Localisation : Suisse
Emploi/loisirs : banque / voyages-nature-maquettes
Votre pays : La Barbade : une certaine idée du paradis Ch10

La Barbade : une certaine idée du paradis Empty
MessageSujet: Re: La Barbade : une certaine idée du paradis   La Barbade : une certaine idée du paradis Clock210Mer 7 Juil 2010 - 5:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] bisous
Revenir en haut Aller en bas
http://ptitloco.romandie.com/
Nicole C
Administratrice
Administratrice
Nicole C

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays : La Barbade : une certaine idée du paradis Ca10

La Barbade : une certaine idée du paradis Empty
MessageSujet: La Barbade : une certaine idée du paradis   La Barbade : une certaine idée du paradis Clock210Jeu 17 Nov 2011 - 19:47

La Barbade : une certaine idée du paradis
(BUM)

La Barbade est l'île la plus orientale de l’archipel des Antilles, entre la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique. Dans un décor de rêve, l’île décline les deux facettes de son identité : antillaise et britannique. L’intérieur des terres est vallonné, luxuriant, c’est le domaine des plantations de canne à sucre. Le littoral, festonné de plages de sable baignées d’eau turquoise, est une invitation au paradis.

Les sites incontournables

Bridgetown, so british
Bridgetown, la capitale, aligne ses vieilles maisons coloniales et ses immeubles modernes le long du Carénage, le cœur historique de la ville. Le superbe édifice néo-gothique du parlement se dresse sur la rive nord du Carénage, face à la statue de l’amiral Nelson. Au fil des rues, vous découvrirez la synagogue fondée en 1654 et le Barbados Museum. Ne manquez pas la maison de George Washington, résidence du premier président américain lors de son voyage à La Barbade.

La Barbade, côté plages de rêve

Plages de sable blanc baignées d’eaux translucides, criques désertes ou côtes dentelées fouettées par l’alizé, à La Barbade, le choix est infini! Sur la mer des Caraïbes, la côte de platine à l’ouest est ourlée de sublimes plages de sable étincelant où paressent des cocotiers. Paynes Bay compte parmi les plus belles. Holetown est le royaume des sports nautiques, tandis que la plage de Speightstown est idéale pour la natation. La côte sud, ventée, offre des conditions de rêve pour les véliplanchistes.

La Barbade, côté surf
Sauvage et grandiose, la côte nord-est offre des conditions exceptionnelles pour les surfeurs. Les rouleaux de l’Atlantique pilonnent sans relâche le littoral, formant d’étonnantes formations rocheuses. Le Soup Bowl à Bathsheba est l’un des meilleurs sites de surf au monde, d’après les amoureux de la discipline. La Barbade compte quelque trente-cinq sites qui font le bonheur des surfeurs du monde entier.

Le passé revisité
La Barbade a conservé de son passé de merveilleuses plantations. Saint-Nicholas Abbey n’est pas une abbaye, mais un magnifique manoir anglais du XVIIe siècle, avec son jardin planté de mahoganys et sa distillerie. Au sud-est de l’île, ne manquez pas Sunbury Plantation, une maison de plus de 300 ans. À Saint Michael, le Tyrol Cot Heritage Village retrace la vie quotidienne des Bajans. Chaque mercredi, de mi-janvier à début avril, le Barbados National Trust organise une journée porte ouverte dans certaines des plus belles plantations de l’île.

Passion sous-marine
Les Barbadiens vouent un véritable culte à la botanique et à la vie marine, et l’île offre de merveilleuses occasions d’admirer la faune et la flore locales. La réserve marine de Folkestone est l’une des plus riches des Caraïbes. Ses fonds abritent quelques épaves de navire. Apnée ou plongée en bouteille, les conditions sont parfaites. La barrière de corail qui entoure l’île recèle une incroyable diversité d’espèces de poissons, de coraux et de tortues.


Le saviez-vous?

Une histoire de barbe
La Barbade tient son nom de l'explorateur portugais Pedro Campos qui, en 1536, nomma l'île Os Barbudos, c'est-à-dire Les Barbus. Les longues racines aériennes des ficus lui faisaient penser à des barbes.

Botanique
Le Jardin botanique Andromeda Gardens, fondé en 1954, met en scène plus de 600 espèces de fleurs et d’arbres tropicaux.


Les coups de cœur
- Visiter la grotte Harrison's en tram électrique.
- Les hordes de singes verts en semi-liberté de la réserve animalière de La Barbade.
- Les chattels de Speightstown : typiques maisons de bois entièrement démontables.
- La plage de Six Men’s Bay et ses barques multicolores.
- Visiter le Concorde de British Airways stationné sur l'aéroport de Bridgetown.


À savoir avant de partir

La meilleure période : de décembre à mai.
Quelques précautions : attention aux courants sur la côte orientale, la baignade est dangereuse.
N’oubliez pas d’emporter une protection contre les moustiques et des chaussures pour éviter les piquants des oursins.

Source: Voyage.sympatico.ca

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
https://nossecretsdevoyage.forumperso.com
Contenu sponsorisé




La Barbade : une certaine idée du paradis Empty
MessageSujet: Re: La Barbade : une certaine idée du paradis   La Barbade : une certaine idée du paradis Clock210

Revenir en haut Aller en bas
 
La Barbade : une certaine idée du paradis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Secrets de Voyage :: Informations sur les destinations :: Caraïbes-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser