Nos Secrets de Voyage
Bienvenue sur ce forum!!!

Certaines sections du forum ne sont réservées qu'aux membres. Pour avoir accès aux Compte-rendus et Photos de voyages, veuillez vous inscrire.

Nos Secrets de Voyage

Forum de discussions sur les voyages de tous genres et vers toutes destinations
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Les Invités doivent s'inscrire pour avoir accès aux sections Compte-rendus et Photos de voyage

Partagez | 
 

 La Corse, un festin pour les yeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: La Corse, un festin pour les yeux   Dim 28 Déc 2008 - 22:39

La Corse, un festin pour les yeux
Michel Larose - Journal de Montréal
Photos: Journal de Montréal


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La Corse est appelée à juste titre l’île de Beauté.

L’île de Beauté, qui a vu naître Napoléon, est avant tout un bijou de la nature. Une île rustique aux paysages saisissants. Une île accueillante habitée par un peuple fier qui a choisi de vivre à son rythme.

Un bijou de la nature
La France, pays béni des dieux s’il en est un, offre de multiples paysages: celui des Alpes, des Cévennes, des Pyrénées, de l’océan Atlantique, de la mer Méditerranée et de la Corse, appelée à juste titre l’île de Beauté.

Lors d’un premier voyage en Europe, et surtout en terre française, l’île qui a vu naître Napoléon Bonaparte ne sera pas le meilleur choix pour qui veut découvrir les musées, les bistros, les cathédrales car la Corse est avant tout un bijou de la nature.

Nous allons en Corse pour voir une île rustique, dont les habitants repoussent le progrès, ou du moins semblent le repousser. Les routes sont sinueuses, étroites, peu éclairées. L’architecture y est figée depuis des siècles. Les Corses sont avant tout des Corses. Ils vivent à leur rythme.

Ils contrôlent leur économie et protègent leur patrimoine. Les groupes nationalistes n’hésitent pas à expulser les continentaux qui s’installent sans permission.

Les quelques bombes qui explosent à l’occasion ou incendies ne visent pas les touristes. Les Québécois en particulier sont appréciés des Corses qui s’avèrent accueillants.

Manne touristique

D’ailleurs, ces derniers savent très bien profiter de la manne que représente le tourisme.

Premier conseil donc, allez en Corse de mai à juin ou encore de septembre jusqu’à la mi-octobre. Ce sont les périodes de l’année où les prix sont très raisonnables.

Vous trouverez facilement des hôtels 4 étoiles, bien situés, à bons prix. Deuxième conseil, choisissez le sud de la Corse lors d’une première visite.

Vous découvrirez de longues plages au sable fin et une mer aux couleurs splendides. Mais le nord de l’île mérite aussi d’être vu, notamment Calvi. Tout dépend du temps dont on dispose.

Le bon moment, le bon trajet
Les deux premières semaines du mois d’octobre s’avèrent un excellent choix. Le jour, le thermomètre atteint facilement 25°C, même si les soirées sont fraîches.

On peut se rendre en Corse en avion en partant de Paris ou encore de Marseille; si on est dans le sud de la France, en avion ou en bateau.

Vous pourriez atterrir à Ajaccio, louer une voiture et aller vers le sud jusqu’à Porto-Vecchio. Puis prendre le vol de retour à Figari, petit aéroport situé à quelques kilomètres de Bonifacio. Mais se rendre d’abord à Figari est une option très intéressante. De ce point, on peut aller découvrir la pointe sud de la Corse et ensuite, de Bonifacio, se diriger vers la Sardaigne en bateau.

Au retour, on remonte vers Ajaccio en découvrant les falaises et les petites villes sculptées dans les montagnes, dont Sartène.

Le plaisir de la Corse est pour les yeux. On prend le temps de se laisser bercer par le temps justement, une caractéristique très méditerranéenne où la course n’est pas au menu du traintrain quotidien.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: Re: La Corse, un festin pour les yeux   Dim 28 Déc 2008 - 22:43

Bonifacio est demeuré fidèle à ses origines
Michel Larose - Journal de Montréal
Photos: Journal de Montréal


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Entrer dans la citadelle en voiture, c’est
facile, mais à pied, il s’agit d’un
exercice intense.


Ce qui nous étonne en arrivant à Bonifacio, c’est le port de mer. La ville est construite dans une falaise de pierres blanches sculptées par le vent et la mer devant ce fjord large d’une centaine de mètres et d’une longueur de 1,5 kilomètre. Les voiliers s’y glissent paisiblement.

De la falaise, 70 mètres plus haut, la citadelle regarde les fonds turquoise des Bouches de Bonifacio.

Ne reste plus qu’à découvrir la ville qui se divise en deux quartiers: la marine et la citadelle. On entre dans la ville par la porte de Gênes, réservée aux piétons, ou la porte de France, réservée aux véhicules. Accéder à la citadelle à pied est un exercice intense. C’est pourquoi il est préférable d’avoir une voiture pour visiter la Corse, un pays de montagnes.

Mais puisque rien ne presse, allez dans l’escalier du roi d’Aragon de 187 marches creusées dans la falaise de calcaire. La fondation de la citadelle date de 828 environ et en 1559 les Génois ont repris possession de la ville qui a changé de main à quelques reprises durant cette période.

La langue parlée par la population est issue du génois du XIIe siècle. Même s’ils parlent français, il vous arrivera d’entendre les Corses parler entre eux dans leur dialecte.

Ce qui nous fait prendre conscience que l’île se trouve à la frontière de l’Italie. De Bonifacio, on peut se rendre facilement en Sardaigne, qu’on voit de la côte.

L’environnement
Les rues étroites de la citadelle et les édifices donnent l’impression de ne jamais avoir été modifiés et, de fait, la citadelle est assez fidèle à ses origines.

C’est en quittant la citadelle qu’on prend toute la dimension du paysage. Il faut aller au cap Persuato, à quelques kilomètres au sud de la citadelle. Le panorama sur les falaises, les fonds marins et les îles Lavezzi est époustouflant.

On peut aussi découvrir les falaises et les grottes en bateau ou même se rendre dans les îles environnantes. L’une d’elles se nomme île des Millionnaires (milliardaires serait plus juste) et ses occupants, évidemment, se déplacent en hélicoptère.

Du cap Persuato, on peut aller à Sperone découvrir le magnifique terrain de golf (on se rend à la plage par un sentier qui longe le terrain), d’où s’offrent à nos yeux les îles Lavezzi, paradis de la plongée, reconnues par la pureté des fonds marins qui permettent de voir les mérous ou les barracudas.

Les plages
On poursuivra sa route vers Porto-Vecchio, mais en direction de la plage de Palombaddia, un coin de Caraïbes au coeur de la Méditerranée, dit-on. La plage est un long ruban de sable bordé de pins qui se déploie en face de la réserve naturelle des îles Cerbicale.

On s’y baigne dans une eau limpide, cristalline, turquoise, au fond sableux. Des plaisanciers viennent s’ancrer dans la baie et profitent de la baignade également. Les plages de la Corse sont toutes magnifiques. À chacune son coup de cœur.

En reprenant la route vers Ajaccio, avant Propriano, (dont les vins sont remarquables), il y a la plage de Portigliolo, longue de quatre kilomètres et enclavée dans la côte. Une plage de rêve où l’on peut facilement se trouver seul face à la mer.

En fait, il ne faut aucunement hésiter à découvrir les plages car les routes pour s’y rendre sont aménagées dans les falaises et offrent toujours des points de vue splendides. Au détour, vous trouverez des restaurants avec terrasse. Arrêtez-vous. Mangez et regardez le spectacle!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: Re: La Corse, un festin pour les yeux   Dim 28 Déc 2008 - 22:47

Les charmants environs d’Ajaccio
Michel Larose - Journal de Montréal
Photos: Journal de Montréal


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sartène, ville de la vendetta ou dette de sang, est
cachée dans la montagne. On dit d’elle qu’elle est
la ville la plus corse de la Corse.


Ajaccio est la grande ville de la Corse. Un petit détour s’impose, mais elle n’offre pas le charme de bien d’autres villes balnéaires. Elle revêt par contre un cachet historique indéniable. N’a-t-elle pas vu naître Napoléon Bonaparte et le chanteur Tino Rossi?

La ville présente un front de mer bordé de petits cafés, de places encadrées de palmiers et de ruelles charmantes et, somme toute, agréablement animées.

Elle se laisse découvrir facilement à pied, et on a vite fait le tour du centre-ville, principal foyer d’attractions culturelles.

Toutefois, on peut faire une randonnée de deux heures qui conduit vers un haut sommet et une vue sur les îles Sanguinaires. Pour revenir, on peut prendre un autobus local et s’arrêter aux différentes plages.

Il faut aller à Sartène, la ville la plus corse de Corse. On la trouve suspendue dans la vallée du Rizzaneze, avec un air étrangement austère, lieu d’une des plus célèbres traditions corses: la vendetta, dite la dette de sang.

Dans ces murs, la ville a une âme très palpable. La place de la Libération, en face de l’église Sainte-Marie, laisse parler l’histoire de ces habitants.

La ville se pose en gardienne des traditions insulaires. Depuis le Moyen Âge, la procession du Catenacciu est suivie avec ferveur.

Sartène est un dédale d’escaliers et de ruelles dont certains sont si étroits qu’une personne y passe à peine.

Préhistoire

Si vous cherchez à vous loger dans la région, évitez Propriano qui est un port de mer malheureusement trop modernisé. Allez plutôt vers Porto Pollo, à 18 kilomètres, une petite station balnéaire sympathique. De là, il y a de petites routes qui permettent de jolies échappées dans les collines environnantes, et vous irez vers Filitosa.

Que vous aimiez ou pas l’histoire ancienne, mais vraiment ancienne, vous serez quand même fasciné de découvrir des statues- menhirs qui datent de 1800 ans avant Jésus-Christ.

Le site préhistorique a été découvert par le propriétaire du terrain en 1946; sa famille en gère l’accueil.

On apprend que les Thores ont occupé les lieux et ont façonné à leur époque une ville culturelle. Les visages sculptés dans les menhirs en sont l’expression.

De Filitosa, on peut rejoindre facilement les hameaux de Calvese et de Sollacaro, perchés sur les replis de la montagne, et voir le golfe du Valinco.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
Rhum-Salsa
Membre émérite
Membre émérite
avatar

Bélier Localisation : Rive-Sud de Montréal
Emploi/loisirs : Je bosse fort!
Votre pays :

MessageSujet: Re: La Corse, un festin pour les yeux   Lun 29 Déc 2008 - 15:07

Je rêves un jours de faire un voyage en Corse!

Et j'ai entrevue cet article sur Canöe effectivement!

Très interessant, merci Nicole!
Revenir en haut Aller en bas
robert real
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Balance Localisation : montreal
Emploi/loisirs : retraite
Votre pays :

MessageSujet: Re: La Corse, un festin pour les yeux   Dim 15 Mai 2011 - 10:39

bonne journée a vous.merci de m’accueillir sur votre forum .moi aussi je rêve de visiter la corse
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie B
Membre émérite
Membre émérite
avatar

Poissons Localisation : Laval, Québec
Emploi/loisirs : Cuisiner, photo, lecture.
Votre pays :

MessageSujet: Re: La Corse, un festin pour les yeux   Dim 15 Mai 2011 - 16:07

Eh bien, je te le souhaite sincèrement Robert Real que tu puisses y aller un jour !

D'ici là, au plaisir de te croiser ici sur le forum ! bye
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Corse, un festin pour les yeux   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Corse, un festin pour les yeux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Corse, un festin pour les yeux
» Juste pour les yeux
» Juste pour les yeux: tarins américains
» gouttes pour les yeux?
» Rien que pour vos yeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Secrets de Voyage :: Informations sur les destinations :: Europe-
Sauter vers: