Nos Secrets de Voyage
Bienvenue sur ce forum!!!

Certaines sections du forum ne sont réservées qu'aux membres. Pour avoir accès aux Compte-rendus et Photos de voyages, veuillez vous inscrire.

Nos Secrets de Voyage

Forum de discussions sur les voyages de tous genres et vers toutes destinations
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Les Invités doivent s'inscrire pour avoir accès aux sections Compte-rendus et Photos de voyage

Partagez | 
 

 Athènes, de l’Acropole au Lycabete

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: Athènes, de l’Acropole au Lycabete   Mar 21 Aoû 2012 - 11:16

Athènes, de l’Acropole au Lycabete
André Désiront, collaboration spéciale

Q : Nous planifions un voyage de deux semaines en Grèce, en octobre prochain. Nous comptons séjourner une semaine à Athènes et passer la seconde dans une île. Quels points d’intérêt nous conseillez-vous de visiter? Le climat politique et social constitue-t-il une contre-indication à un séjour dans ce pays?


R : À mon avis, le climat politique et social fournit plutôt de bonnes raisons de choisir la Grèce, puisqu’il a contribué à une baisse des prix qui, conjuguée à la chute du cours de l’euro, se traduit donc par une hausse du pouvoir d’achat des visiteurs nantis de dollars canadiens. Quant aux risques de manifestations ou de violences perpétrées par les activistes du parti d’extrême droite Aube Dorée, les touristes occidentaux ne sont pas inquiétés.

À Athènes, il faut, bien sûr découvrir l’Acropole (et son nouveau musée en contrebas) et l’Agora grecque, grimper (en funiculaire) au sommet de la colline du Lycabete pour y admirer le panorama de la ville au coucher du soleil, se balader dans les rues du haut de la Plaka (le quartier médiéval), le matin, quand elles ne sont pas encore envahies par les touristes, et dans celles du quartier voisin d’Anafiotika, entrer au Musée archéologique national, où sont exposées quelques unes des statues les plus connues de l’Antiquité et se balader dans le marché central.

En cas de grève des transports, Athènes se visite bien à pied. À l’occasion des Jeux Olympiques de 2004, la ville a inauguré une superbe «Promenade archéologique» piétonnière qui relie les principaux sites antiques. Elle s’étend sur quatre kilomètres, ce qui en fait la plus longue artère piétonne d’Europe, depuis le temple de Zeus olympien, jusqu’au cimetière du Céramique, en passant au pied de la face sud de l’Acropole et en longeant l’Agora grecque. On peut même partir du Syntagma (la place de la Constitution, au cœur de la ville) en traversant le Jardin National, ce qui évite d’emprunter les artères encombrées de circulation.

Pour manger le soir, la Plaka est un incontournable. La majorité des restaurants sont, malheureusement, des pièges à touristes, mais l’endroit a son charme. Vous trouverez de meilleurs restaurants de cuisine grecque autour de la place Iroon, dans le quartier de Psiri, qui est proche de la rue Ermou, la grande artère commerçante piétonne (notamment la Taverne Psiri et le restaurant Nikitas). Pour un excellent restaurant avec superbe vue : Elaias Gi ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans la banlieue Nord de Kiffisia, desservie par la ligne verte du métro. Sans oublier, naturellement, ce classique qu’est le restaurant perché sur le toit du Grande Bretagne, le palace local.
Enfin, il faut absolument aller souper sur une des terrasses qui bordent le petit port de yachts de Mikrolimano, au Pirée (métro Piraeus et bus no 20 ou 15 minutes de marche).

Ceci dit, sept jours dans une ville bruyante et encombrée comme Athènes, cela risque de paraître long. Trois excursions d’une journée incontournables : Delphes; la côte de l’Attique (la péninsule où se trouve Athènes) jusqu’au Cap Sounion, où, du temple de Poséidon, on bénéficie d’une vue saisissante sur la mer Égée; Hydra, une des quatre grandes îles du golfe Saronique, pour le charme des terrasses du port, les maisons des armateurs pirates de la colline de Myli (on visite la maison Lazaros Koundouriotis).

Hydra est à 1h30 d’hydroglisseur de la marina de Zea, au Pirée ou 3 heures par le ferry régulier. Pour Delphes, le mieux est de prendre un tour en autobus organisé. Un bus relie le Champ de Mars au cap Sounion. Vous pourriez aussi prendre le tram qui relie le centre à la station balnéaire de Glyfada et, là, louer une voiture pour longer la côte tranquillement.

Pour le séjour dans une île, je recommande Santorin, non seulement pour le site extraordinaire et pour les possibilités d’excursions (le site de l’ancienne Thyra, le village d’Oia pour ses couchers de soleil, les îlots volcaniques de la baie, la station balnéaire de Kamari), mais aussi pour les liaisons fréquentes vers les îles voisines (Amorgos, Anafi, Ios, Sikinos) qui peuvent aussi constituer des buts d’excursion.

Source: La Presse

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
anastasia.r
Membre émérite
Membre émérite
avatar

Balance Localisation : FRANCE
Emploi/loisirs : VOYAGES SPORT CUISINE DECORATION
Votre pays :

MessageSujet: Re: Athènes, de l’Acropole au Lycabete   Mer 22 Aoû 2012 - 3:53

déjà sur ma longue liste ! Super Super
Revenir en haut Aller en bas
 
Athènes, de l’Acropole au Lycabete
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Acropole d'Athènes rouvre aux touristes
» Grèce: le site de l'Acropole de nouveau fermé
» Hôtel Semiramis by Karim RASHID (Athènes)
» Découvrir Athènes et l'Attique
» Jacaranda en Crète

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Secrets de Voyage :: Informations sur les destinations :: Europe-
Sauter vers: