Nos Secrets de Voyage
Bienvenue sur ce forum!!!

Certaines sections du forum ne sont réservées qu'aux membres. Pour avoir accès aux Compte-rendus et Photos de voyages, veuillez vous inscrire.

Nos Secrets de Voyage

Forum de discussions sur les voyages de tous genres et vers toutes destinations
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Les Invités doivent s'inscrire pour avoir accès aux sections Compte-rendus et Photos de voyage

Partagez | 
 

 Budapest (Hongrie), avec ou sans tziganes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: Budapest (Hongrie), avec ou sans tziganes    Mar 5 Juin 2012 - 14:36

Budapest (Hongrie), avec ou sans tziganes
Lio Kiefer

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Photo : Agence France-Presse
Dans le Square des Héros, à Budapest.

Budapest glisse à travers le Danube sans grand bruit. Il y a de la pudeur dans cette ville. On sait qu'il y a un château, des monuments, des lieux de culte, mais on ne les montre pas sous leur meilleur jour. Cela existe pourtant... Comme les tziganes, qui doivent être musiciens pour passer la rampe de l'acceptation locale.

Budapest — Buda la verte, Pest la grise, et au milieu, le Danube qui n'est vraiment pas bleu, comme le disait Brahms. Cosmopolite, mystérieuse et accueillante, Budapest la hongroise a du mal à accepter ses tziganes et pourtant les montre jouant du violon dans les restaurants les plus typiques. Parfois, on se croirait déjà en Orient, mais on est en Europe. Ce mélange se traduit par une architecture qui n'a rien à envier à Vienne ou à Prague et qui défile en même temps une kyrielle de bains publics.

Le jour, les anciens viennent y causer politique ou se faire soigner, et la nuit, les bains se transforment en aqua-discos torrides. Ce sont de véritables cathédrales de pierre aux céramiques byzantines. Avec ses 550 sources curatives, Budapest reçoit autant de visiteurs pour le thermalisme que pour ses musées et expositions.

C'est une ville à parcourir l'oeil aux aguets, car il y a encore de nombreux passages secrets, des ruelles aux antiquaires sans âge et des parcours nautiques au romantisme suranné mais tellement attachant.

Si tout le centre-ville se prête bien à une découverte à pied, quelques quartiers offrent un cadre particulièrement agréable pour une promenade, comme celui qui entoure le château, avec ses ruelles pittoresques fermées à la circulation. Piétonne, l'artère des boutiques de luxe Vàci Utca est équipée de sièges où se reposer. La balade le long du Danube, l'île Marguerite et les collines de Buda sont accessibles en train ou par l'autobus 21 depuis la station de Moszkva Tér.

Même muni d'un plan détaillé, circuler dans Budapest est un véritable casse-tête et trouver un parcomètre adéquat et libre relève du parcours du combattant. Les transports en commun sont bien balisés et on peut se procurer la Budapest Kartya, qui y donne accès pendant trois jours, sans restrictions, de même qu'aux musées et sites culturels. Elle permet également des réductions dans certains magasins (25 $). Cette carte est disponible dans les agences de voyages, les hôtels, les principales stations de métro, et à l'Office de tourisme, situé au Kiraly u 93 Pest VII.

Tramways, trolleys, bus et métro fonctionnent de 4h30 à 23h. Il y a également un parc impressionnant de 15 000 taxis en service 24 heures sur 24. Attention aux faux taxis! Voici quelques numéros sûrs: Taxi 2000, 200.00.00; Budataxi, 233.33.33; Télé 5, 355.55.55; Fotaxi, 222.22.22; City taxis, 211.11.11.

Les tours guidés

La plus grande difficulté pour les Hongrois est de se faire comprendre et on voit de plus en plus de jeunes s'exprimer en anglais. Quant au français, il faut tomber sur un vieil intellectuel ou un étudiant qui a choisi la littérature française. Du coup, l'Office du tourisme organise, à pied ou en autobus (avec la société Ibusz), des tours de la ville en hongrois, en russe, en anglais et en allemand.

On peut avoir un guide privé en français en réservant un ou deux jours à l'avance à l'Office du tourisme. Des bornes de renseignements jaunes sont installées dans les rues et munies d'écrans tactiles qui permettent d'avoir de l'information sur les théâtres, les musées, les hôtels et les bains, tout en indiquant l'itinéraire le plus court pour s'y rendre. En hongrois, anglais et allemand. Il y a des bateaux sur le Danube pour des balades entre le pont Marguerite et le pont Élisabeth, ce qui donne un bon aperçu de Budapest.

Si vous êtes pressé, à Buda: visiter le bastion des Pêcheurs (édifice néo-roman sur les anciens remparts suivi de l'église Mathias qui abrite la chapelle de l'ordre de Malte), ainsi que le musée Vasarély (peintures). À Pest: la gare de l'Ouest (impressionnante de fer et de verre), la place des Héros, le Musée Liszt, le Musée des arts appliqués, l'Opéra national et le Centre de littérature contemporaine ainsi que la Grande Synagogue sont de beaux parcours qui nous en apprennent sur l'histoire d'hier et d'avant-hier pour comprendre le Hongrois et sa blonde aujourd'hui...

Si vous avez du temps devant vous, à Buda, visiter le Palais Royal qui renferme trois musées: la Galerie nationale hongroise (collections d'art hongrois du Moyen Âge au XIXe siècle), le Musée d'histoire de Budapest et le Musée Ludwig (art contemporain). À Pest, le Parlement, le Parc-Musée des statues, les musées commémoratifs de Kodaly et Bartók, le Musée Ernst (rétrospectives et présentation de marionnettes) sont des incontournables. Le «bois de ville» (varosliget) est un parc verdoyant qui abrite le château de Vajdahunyad, le plus ancien zoo d'Europe, le cirque municipal, les bains Széchenyi et un lac artificiel sur lequel on canote surtout l'été et l'automne et sur lequel on patine l'hiver et le printemps. Et bien entendu, les inévitables bains. Les plus courus: le Gellért, le Kiraly, le Rac., le Rudas, le Széchenyl et le Szent Lukacs. Le Gellért et le Rudas se transforment en discothèques torrides à partir de 22h.

Aux alentours de Budapest

Tous bien desservis par les transports publics, plusieurs sites de la périphérie de Budapest, cité très étendue, méritent une visite. Côté Buda, les ruines d'Aquincum, la colonie fondée par les Romains, se trouvent au nord du centre-ville. À l'ouest, les zones urbanisées cèdent la place à des collines boisées qui permettent d'agréables promenades et l'exploitation de grottes riches en concrétions calcaires. On rejoint ces collines en prenant un train fort pittoresque puisqu'il est dirigé par des enfants, de la caisse au contrôle. Seul le conducteur est un adulte.

Au sud, à courte distance du palais Nagytétény, l'une des plus belles demeures baroques du pays, diverses statues datant de l'époque communiste ont trouvé refuge au parc des Monuments. À l'est de Pest, le cimetière Kerepesi est le Père-Lachaise local avec les tombeaux des Hongrois célèbres. Pour les maniaques du lézard appelé Ablehharus kitaibeli, très rare, il se trouve dans la Réserve naturelle de la colline de l'Aigle, avec des papillons, des araignées sympas, des écureuils comme partout voleurs (une aire de sérénité près de la ville).

En vrac

***

Chelsea Art Hotel: cette antenne budapestoise d'un concept déjà éprouvé à Berlin et à Dresde reproduit au bord du Danube les idées du designer Donald Sultan, ce qui veut dire une ambiance arty à tous les étages. Une clientèle plutôt branchée. Service 4 étoiles et accueil sympathique. Prix: 200 $ la double, 175 $ la simple. Modes d'emploi des gadgets dans les chambres à déchiffrer pour éviter de faire partir le grille-pain à la place du sèche-cheveux. 487.94.87, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

***

On trouve de nombreux Bed and Breakfast par l'intermédiaire de l'Office de tourisme. On risque souvent de tomber sur d'anciens membres du parti, dans la proche banlieue, qui ont beaucoup de regrets de l'ancien régime et éprouvent pour les tziganes un peu de haine. Les conversations sont quelquefois très longues avant d'avoir accès à sa chambre.

***

Il y a bien sûr les pièges à touristes avec orchestres tziganes pendant la vingtième saucisse ou la goulash de circonstance. Voici quelques adresses qui valent le détour gustatif. À Buda: Alabardos, resto dans un décor gothique grandiloquent et qui sert des spécialités hongroises et transylvaniennes. Terrasse quand il fait beau. Et aussi Arcade, bistro chic sur les hauteurs de Buda. À Pest: Articsoka, un bar-terrasse, café-concert qui est le haut lieu des comédiens et autres divas égarées de la scène locale. Pour le regard dans la salle et le regard dans l'assiette, qui est fort copieuse. Le café Kör, pour le vin hongrois servi au verre et une belle ambiance. Voros Es Feher pour ses assiettes composées et ses vins de pays. Et enfin Zazie, qui fut longtemps la cantine des artistes sans le sou... La cuisine est divine (franco-hongroise) et les artistes se sont enrichis, donc les prix ont suivi. Très joli décor.

***

En dehors des nappes en dentelle et des marionnettes qui sont vendues à la sauvette aux alentours du château, Budapest est une ville où il fait bon magasiner. Pour des verres magnifiques peints à la main, un adresse saugrenue, le marché central de la viande et des légumes. Pour des céramiques non académiques: Magma. Pour des bottes de cavaliers faites sur mesure: Sandor Gyor. Pour de bons vins: Sommelier 1994 et Borsarok. Pour des chemises tissées et sur mesure: Fleischer. Pour des gants: Ekes. Pour de la porcelaine: Zsolnay. Un tour des antiquaires peut aussi être une jolie balade ponctuée de belles trouvailles. Moris, Studio Agram, Anna Antikvitas et Montparnasse Antikvitas sont les plus courus.

***

Budapest la nuit
Un classique des nuits de Budapest, le Ninc's Pardon, enfumé et alcoolisé à souhait. Le Fat Mo's Music Club (concerts rock et jazz live), le café Garbo (disco où il faut être décolletée pour être acceptée). Le café Vian (expos et tables de filles). Doke Jazz bistro (concerts rock et discos). Club Verne (bar thématique Nautilus techno). Pour de superbes pâtisseries nocturnes, le Gerbeaud et le Lukacs sur fond de piano. Parenthèse gourmande au Angelika et verre de fin de nuit au Central Kavehaz et au Ruswurm, ce dernier se trouvant dans un décor Biedermeier.

***

À lire avant de partir:

Budapest, Guide Autrement;
Le Grand Guide de Budapest - Nouveaux Loisirs, chez Gallimard;
Budapest et la Hongrie, Guide vert Michelin.

***

À lire pendant le séjour:

Guide Voir Budapest;
Where Budapest, trimestriel en anglais couvrant l'actualité culturelle et gastronomique, distribué gratuitement dans les hôtels, les restaurants et les bars;
Petit Est, mini hebdo gratuit portant sur les bars et restaurants de la ville, en hongrois;
The Budapest Sun et le Journal francophone, respectivement des infos trimestrielles en anglais sur l'économie, et bimestrielles en français sur les nouvelles culturelles;
Budapest in Your Pocket, trimestriel en anglais très complet sur toute la vie locale.

***

À éviter

Prendre un taxi en levant simplement le doigt (plutôt regarder l'enseigne).

***

Changer de l'argent dans la rue.

***

Accepter de se faire guider par un quidam à la gare de l'Ouest.

***

Prendre la défense des tziganes quand ils sont entourés de policiers.

***

Prendre l'armée ou la police en photo (ça les rend nerveux).

***

Rentrer dans le premier restaurant Tourist Menu.

Ce qu'il ne faut pas dire à Budapest

***

Vive les tziganes!

***

Prague est beaucoup plus romantique.

***

Sissi était un homme.

***

Vous n'avez que de petits vins.

***

La bière est meilleure en Allemagne.

***

Jadis, vous faisiez partie d'un empire?

***

Quand allez-vous nettoyer le Danube?

***

Renseignements: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (site en anglais, hongrois et allemand); [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Source: Le Devoir

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
anastasia.r
Membre émérite
Membre émérite
avatar

Balance Localisation : FRANCE
Emploi/loisirs : VOYAGES SPORT CUISINE DECORATION
Votre pays :

MessageSujet: Re: Budapest (Hongrie), avec ou sans tziganes    Mer 6 Juin 2012 - 3:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] j'ai eu la chance d'aller à Budapest, j'ai beaucoup aimé [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: Re: Budapest (Hongrie), avec ou sans tziganes    Mer 6 Juin 2012 - 21:39

J'aimerais bien y aller un jour!!!

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
stephan74
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Cancer Localisation : Genève
Emploi/loisirs : Fonctionnaire internationnal et grand voyageur
Votre pays :

MessageSujet: Re: Budapest (Hongrie), avec ou sans tziganes    Jeu 7 Juin 2012 - 2:40

Bon récit de voyage.

Je retourne à Budapest pour 3 jours et la 5 ème fois en novembre. Je n'ai prévu qu'une seule chose ce sont LES BAINS.
Revenir en haut Aller en bas
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: Re: Budapest (Hongrie), avec ou sans tziganes    Jeu 7 Juin 2012 - 9:15

Tu viendras nous mettre des photos, stephan!

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Budapest (Hongrie), avec ou sans tziganes    

Revenir en haut Aller en bas
 
Budapest (Hongrie), avec ou sans tziganes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cabane avec ou sans fond?
» sol nutritif avec ou sans ?
» Cuve avec ou sans sable ?
» Avec ou sans sable en réfical
» [Sangle]Avec ou sans elastiques?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Secrets de Voyage :: Informations sur les destinations :: Europe-
Sauter vers: