Nos Secrets de Voyage
Bienvenue sur ce forum!!!

Certaines sections du forum ne sont réservées qu'aux membres. Pour avoir accès aux Compte-rendus et Photos de voyages, veuillez vous inscrire.

Nos Secrets de Voyage

Forum de discussions sur les voyages de tous genres et vers toutes destinations
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Les Invités doivent s'inscrire pour avoir accès aux sections Compte-rendus et Photos de voyage

Partagez | 
 

 Hambourg en vert et bleu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: Hambourg en vert et bleu   Lun 4 Juin 2012 - 14:35

Hambourg en vert et bleu
Gary Lawrence

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Photo : Gary Lawrence
Hambourg est née par l’eau et pour l’eau, et elle vit littéralement les pieds dans l’eau.
Construite non loin de ce paquebot translucide que forme l’immeuble abritant le siège
d’Unilever (notre photo), la nouvelle salle de l’Elbphilarmonie devrait être complétée en
2012 et devenir le nouvel emblème de la ville, avec sa structure surélevée et son toit
hirsute tout en vagues.

Deuxième ville d'Allemagne, capitale de l'édition et des médias allemands, Hambourg est surtout réputée pour son port incommensurable, l'un des plus imposants au monde. Mais c'est également une ville en pleine effervescence, et l'une des cités germaniques où il fait le meilleur vivre. Willkommen dans la capitale verte de l'Europe 2011.

Du haut du Manhmal St. Nikolai, l'immense clocher-mémorial de ce qui fut la plus grande église de Hambourg, on jauge toute l'ampleur de cette ville et, surtout, de son port, le troisième en importance d'Europe: vers l'ouest, une armada de grues filiformes se déploie et transborde les marchandises à conteneurs que-veux-tu, sur 74 km2 d'installations portuaires.

À voir toutes ces créatures métalliques qui s'animent comme dans un film de Philip Glass, et à force de reluquer ces cargos qui se bousculent de poupe en proue le long de l'Elbe, on se demande comment diable une ville si industrielle peut être considérée écoresponsable. Car, après Stockholm en 2010, c'est Hambourg qui a hérité en 2011 du titre de capitale verte de l'Europe.

Pour comprendre que ce qualificatif lui sied bien, il faut se garder de survoler la ville du regard ou même de l'embrasser à vue de nez, en y passant en coup de vent. Au contraire, on doit s'étendre sur les pelouses grasses du Planten un Blomen, vaste jardin botanique; observer les cygnes qui dodelinent près de l'Alsterarkaden, ravissant passage voûté où flânent les Hambourgeois; ou jogger de bon matin le long des saules qui versent leurs rameaux dans l'Alster, un lac urbain unique au monde par son immensité et son caractère très central.

En tout, près de 17 % du territoire de la ville est composé d'espaces verts auxquels 90 % de la population a accès en quelques minutes. En creusant un peu, on découvre aussi que, entre 1990 et 2006, la cité-État allemande a réduit de 18 % ses émissions de CO2 — une proportion qu'elle espère porter à 40 % en 2020 — et que 99 % de sa population vit à moins de 300 m des transports publics. En outre, la ville compte 1800 km de pistes et voies cyclables, on y construit présentement la première mosquée à éoliennes du globe et son système d'approvisionnement en eau est l'un des plus économes d'Europe.

D'ailleurs, Hambourg est née par l'eau et pour l'eau, et elle vit littéralement les pieds dans l'eau. Si la pluie peut s'y faire insistante, la ville est surtout arrosée par trois cours d'eau (l'Elbe, le Bille et l'Alster, qui s'élargit pour former un double lac), en plus d'être située à mi-chemin entre les mers du Nord et Baltique. Mieux, elle est sillonnée par 64 km de canaux, eux-mêmes enjambés par 2500 ponts, plus qu'à Venise, Amsterdam et Londres réunis.

En fait, les plans d'eau font tellement partie du quotidien des Hambourgeois que ces derniers ne semblent plus voir l'intense activité qui y prévaut, qu'ils se prélassent sur les terrasses chic jouxtant les halles poissonnières converties en restos, sur Grosse Elbstrasse, ou qu'ils s'offrent sans chichis un hareng Bismarck à Landungsbrücken, point de départ des croisières dans le havre de Hambourg.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Photo : Gary Lawrence
Le quartier Altstadt, devant le lac Alster

Plus à l'ouest, aux abords des mignonnes maisonnettes d'Övelgönne, l'étonnante plage de sable fin de l'Elbstrand est même colonisée par des baigneurs qui attendent que les vagues envoyées par les vraquiers leur lèchent les mollets, avec en toile de fond les grues du port et ses dolines de conteneurs, droit en face.

Preuve incontestable que le port forme l'épicentre de Hambourg, c'est ici qu'on est en train d'ériger HafenCity, le plus grand chantier urbain d'Europe, qui accroîtra bientôt de 40 % la superficie du centre-ville. Cette fois, les grues ne transbordent plus, mais élèvent les oeuvres de Rem Koolhas, Zaha Hadid, Richard Meier et autres starchitectes qui ont choisi d'apposer leur griffe sur cette future ville dans la ville. Celle-ci commencera à prendre véritablement forme autour de 2015, mais ne sera parachevée que dix ans plus tard.

En attendant, c'est le projet du cabinet Herzog & de Meuron qui retient le plus l'attention. Construite non loin de ce paquebot translucide que forme l'immeuble abritant le siège d'Unilever, la nouvelle salle de l'Elbphilarmonie devrait être complétée en 2012 et devenir le nouvel emblème de la ville, avec sa structure surélevée et son toit hirsute tout en vagues.

Non loin de là s'étend Speicherstadt, le plus imposant ensemble d'entrepôts d'Europe (plus de 37 ha). Rien de sexy de prime abord ou par temps brumeux, mais, en réalité, ce vaste secteur se déploie en une étonnante unité architecturale, avec d'impressionnantes enfilades de hautes façades dont les fondations plongent dans les nombreux canaux qui quadrillent les lieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Photo : Gary Lawrence
La Speicherstadt, littéralement «ville des entrepôts», est un des plus imposants ensembles du genre en Europe.

Tous construits en briques rouges, ces entrepôts — actifs ou reconvertis — sont parfois coiffés de tourelles, de frontons ou de pignons à redents, comme le splendide Internationales Maritimes Museums, qui abrite la plus grande collection privée mondiale sur l'histoire de la marine, dont 37 000 maquettes de toutes les tailles. Deux autres musées surprenants — l'un sur l'Afghanistan, l'autre sur les épices — occupent d'anciens entrepôts des environs.

Héritière de la Hanse — cette prolifique association commerciale du nord de l'Allemagne, au Moyen Âge —, «la ville libre et hanséatique de Hambourg» demeure aujourd'hui la cité la plus riche du pays. Du moins, parmi ses quelque 4 millions d'âmes, compte-t-on plus de millionnaires qu'ailleurs en Allemagne.

On le sent bien quand on longe les bourgeoises demeures hambourgeoises qui bordent l'Alster ou les croquignolettes villas du quartier de Pöseldorf, quand on arpente Schanzenviertel et Karolinenviertel, respectivement quartier branché et quartier des designers, ou quand on croise les épicuriens à lavallière qui trinquent sur leur trois-mâts privé amarré en plein centre-ville.

Mais Hambourg n'est pas seulement pétrie d'avenues huppées et de projets proprets, tant s'en faut. Au-delà de l'Elbe, et en retrait du port, s'étend le quartier de Sankt Pauli, d'où provient le mythique club de soccer du même nom, réputé antihomophobe, antisexiste et antiraciste, et dont l'effigie est le drapeau pirate de Störtebeker, le Corsaire rouge qui écuma la Baltique au XIVe siècle.

C'est dans ce même quartier canaille que s'étire la sulfureuse Reeperbahn, où les lueurs criardes des néons se reflètent sur les cuisses légères des nombreuses tapineuses, artistiques ou pas. Non loin de Davidwache, le poste de police le plus célèbre de la ville, elles s'exposent même en vitrine sur Herbertstrasse, une ruelle glauque dont les deux extrémités sont obstruées par des pavois, et où aucune femme n'est admise si ce n'est pour jouer les courtisanes de bas étage.

Mais Sankt Pauli est également un haut lieu de l'effervescence musicale hambourgeoise, avec ses 200 labels indépendants ainsi que ses nombreux bars-spectacles et salles de concert, comme l'Indra Club, qui accueillit les Beatles à leurs débuts. C'est d'ailleurs à Hambourg que les Fab Four ont plus ou moins vu le jour dans leur forme aboutie, en 1962, assure-t-on au nouveau Beatlemania, musée consacré aux séjours hambourgeois du quartette.

Aujourd'hui, Sankt Pauli est surtout couru par les bambocheurs de tout acabit, qui y font la noce jusqu'à plus soif et jusqu'à ce qu'aube s'ensuive. Dès lors, il ne leur reste plus qu'à tituber jusqu'à l'Elbe pour avaler un pain aux crevettes au Fishmarkt, en rêvassant sur le quai tandis que défilent les chalutiers. Car, à Hambourg, peu importe d'où l'on vient et où l'on va, tout commence et tout se termine au port...

***

En vrac

Transport
De Montréal, Lufthansa/Air Canada, Air France/KLM et Swiss, entre autres transporteurs, desservent Hambourg via Munich, Paris/Amsterdam et Zürich, respectivement. L'aéroport de Hambourg n'est qu'à 8,5 km du centre et est accessible sans coût férir en train. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hébergement
Le Fairmont Hotel Vier Jahreszeiten n'est pas seulement l'un des plus prestigieux établissements hambourgeois, c'est aussi l'un des mieux situés, directement sur la rive du lac Alster. Depuis plus de 110 ans, la «grande dame» de Hambourg trône également à deux pas de la très fréquentée rue piétonnière Colonnaden et non loin de la toujours animée place de l'Hôtel de Ville. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tout nouveau, tout beau, mais situé au coeur d'un quartier en chantier, le 25hour HafenCity arbore une déco dont la thématique est aussi maritime que portuaire. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Rayon budget, on peut se rabattre sur l'Auberge de jeunesse Auf dem Stintfang, dans Neustadt ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) ou sur l'hôtel-pension Bei der Esplanade, sur Colonnaden ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]).

Se déplacer
La meilleure façon de visiter Hambourg à petit prix est d'utiliser les transports en commun et le StadtRAD, le système de vélo en libre-service. La ville compte peu de dénivelés, si ce n'est le long de l'Elbe. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Se procurer
La Hamburg Card permet d'utiliser sans limites les transports en commun et d'obtenir des tarifs réduits pour certains services et visites. De 8,5 euros (1 jour) à 35 euros (5 jours). En vente dans les offices de tourisme, les distributeurs de billets de train et certains hôtels.

Guides
Le Guide du Routard Allemagne compte un bon chapitre sur Hambourg, de même que des infos à jour ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]). Encore plus pratique, le Cartoville Hambourg segmente la ville en six cartes dépliables qui mettent en valeur tous ses principaux attraits ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]).

Info
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Source: Le Devoir

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
anastasia.r
Membre émérite
Membre émérite
avatar

Balance Localisation : FRANCE
Emploi/loisirs : VOYAGES SPORT CUISINE DECORATION
Votre pays :

MessageSujet: Re: Hambourg en vert et bleu   Mar 5 Juin 2012 - 3:43

Super
Revenir en haut Aller en bas
 
Hambourg en vert et bleu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hambourg en vert et bleu
» discus vert tefe & discus bleu diamant ?
» chambre vert et bleu
» mutation colliers
» Résultat d'accouplement Fishers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Secrets de Voyage :: Informations sur les destinations :: Europe-
Sauter vers: