Nos Secrets de Voyage
Bienvenue sur ce forum!!!

Certaines sections du forum ne sont réservées qu'aux membres. Pour avoir accès aux Compte-rendus et Photos de voyages, veuillez vous inscrire.

Nos Secrets de Voyage

Forum de discussions sur les voyages de tous genres et vers toutes destinations
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Les Invités doivent s'inscrire pour avoir accès aux sections Compte-rendus et Photos de voyage

Partagez | 
 

 Croisières: la course à l'extravagance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: Croisières: la course à l'extravagance   Sam 4 Avr 2009 - 19:04

Croisières: la course à l'extravagance
André Désiront, collaboration spéciale
La Presse


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue de la piscine sur le pont du MS Statendam de Holland America.
Photo: Bernard Brault, La Presse


Royal Caribbean International (RCI) a déclenché les hostilités en lançant le Voyager of the Seas, en novembre 1999. Avec ses 138 000 tonnes pour une capacité de 3114 passagers, le navire était à l'époque considéré comme un mégapaquebot. Mais ce n'est pas tant son gabarit que deux de ses attractions qui ont suscité les exclamations ébaudies que les spécialistes gravitant autour de la galaxie «croisières» qualifient aujourd'hui de «facteur wow!».

Sur un des ponts du navire, un mur d'escalade se dressait à 60 m au-dessus de l'océan et, dans ses entrailles, on avait aménagé une patinoire. Quoi de plus naturel, après avoir sué toute la journée sous le soleil de Chichén Itza, à la faveur d'une excursion sur la Riviera Maya, ou bronzé sur la Seven Mile Beach de Grand Cayman, que d'aller se rafraîchir en donnant quelques coups de patins sur la glace lissée par la Zamboni du bord!

Depuis, les compagnies se sont lancées dans une escalade d'aménagements extravagants. On a vu apparaître les glissades d'eau qui soutiennent la comparaison avec celles du parc aquatique de Saint-Sauveur ou du Village Vacances Valcartier, près de Québec.

Carnival mène le bal avec les toboggans de sa section WaterWorks. Celle du Carnival Dream, qui sera mis à l'eau en septembre prochain, sera «le plus grand parc aquatique en mer». La plus longue de ses quatre glissades mesurera 100 m. Le navire comportera également des bains à remous littéralement suspendus au-dessus de l'océan. Entre-temps, RCI avait introduit sur ses paquebots de la classe Freedom la piscine à vagues spécialement conçue pour apprendre à pratiquer le surf.

Celebrity Cruises a séduit les amateurs de pétanque et de croquet en recouvrant un des ponts (qu'il a fallu renforcer pour en supporter le poids) d'une pelouse de 20 000 pieds carrés, entretenue grâce à un système d'irrigation sophistiqué.

Le Luminosa, que les Croisières Costa mettront à l'eau en juin, comportera non seulement une piste réservée à la pratique du patin à roues alignées (le roller, comme disent les Français), mais aussi une salle de 800 places aménagée pour le cinéma 4D.

Norwegian Cruise Line (NCL) entend bien surprendre tout le monde avec l'aménagement intérieur du Norwegian Epic qui, lorsqu'il sera mis à l'eau dans un an, sera, sinon le plus gros, du moins le plus haut paquebot du monde, avec ses 19 ponts. L'aménagement de ses cabines et suites est qualifié de «révolutionnaire», parce que la ligne droite en sera bannie. Lits, armoires, tapis, plafonds... tout est arrondi, ce qui, paraît-il, permet de reposer l'oeil et de gagner de l'espace. Côté distractions, ce navire sera équipé d'allées de bowling et de tables de billard stabilisées, des équipements que roulis et tangage interdisaient jusqu'à maintenant.

Mais l'Oasis, de RCI, qui , lui, méritera le titre de «plus gros navire du monde», conservera la palme de l'extravagance. Il sera divisé en neuf «quartiers». Dans l'un d'entre eux, Central Park, les restaurants et boutiques seront disposés autour d'un grand jardin ombragé par de véritables arbres. Et un bar-ascenseur reliera lentement Central Park au quartier voisin, celui de la Promenade Royale, principale artère commerciale du bord. Ce sera le seul ascenseur public du monde où on pourra siroter tranquillement un martini bien frappé ou un Bordeaux millésimé.

Les pour et les contre de la formule du Free Style

Au tournant du millénaire, la compagnie Norwegian Cruise Line (NCL) a révolutionné l'industrie des croisières en lançant le free style cruising, autrement dit le style libre. Cette formule rompait avec la tradition voulant qu'on dîne à heures fixes sur tous les paquebots de croisière. Dès leur arrivée à bord, les passagers sont habituellement priés de choisir entre le service de 18h et celui de 20h30 (19h et 21h sur les navires de Croisières Costa) et on leur assigne une table à la salle à manger principale pour toute la durée de la croisière. Ce sont toujours le même serveur et son adjoint qui y prennent soin d'eux.

NCL a remisé cette habitude au grenier des traditions désuètes et aujourd'hui, l'ambiance à bord de ses navires tranche sur le formalisme et l'étiquette de rigueur à bord des paquebots des compagnies concurrentes. Ses clients peuvent manger à n'importe quelle heure du jour et de la nuit et ils ont le choix entre plus d'une dizaine de restaurants. Ils ne sont pas tenus à la cravate ou à la robe élégante pour la soirée de gala ni pour celle «du capitaine», qui ponctuent chaque semaine de croisière sur les navires «traditionnels».

Cette formule plaît à un large public. «Beaucoup de gens - et notamment les parents qui voyagent avec leurs enfants- apprécient le fait de pouvoir rester toute la semaine en tenue sport», constate Christiane Piché de Voyages Vasco Chomedey. Et Louise Cofsky, de Vacances Transat, renchérit en soulignant que bien des gens d'affaires, qui portent veston-cravate ou petit tailleur strict toute l'année, sont bien contents d'abandonner l'uniforme urbain et de ne plus manger à heures fixes pendant leurs vacances maritimes.

NCL est longtemps restée seule à brandir le drapeau de la décontraction. Mais depuis deux ans, Princess Cruises et la Holland America Line ont adopté des formules mixtes. Ainsi, les nouveaux navires de Princess sont dotés de trois salles à manger. Dans l'une, on perpétue la formule traditionnelle des deux services à heures fixes et dans les deux autres, les passagers peuvent se présenter sans réservation à l'heure qui leur chante. C'est le Anytime dining.

Lorsque l'affluence est trop importante, on leur remet un téléavertisseur et on les prie d'aller attendre au bar ou ailleurs en attendant qu'une table se libère.

Holland America a emboîté le pas avec sa formule As you wish dining.

Mais les amateurs de la bonne vieille formule traditionnelle restent nombreux. «L'environnement à bord des navires de NCL est nettement moins raffiné, déplore Guy Bergeron. La qualité de la nourriture se défend, mais le service est inégal, car le personnel de la salle à manger change tous les soirs et il n'y a pas d'émulation pour les pourboires qui seront partagés à la fin de la croisière. Et le décorum a été complètement évacué.»

297 196

Le nombre de lits qui seront offerts sur tous les navires des compagnies membres de la CLIA (Cruise Lines International Association), à la fin de l'année 2009. C'est 21 574 de plus qu'en 2008.

108 315

Le nombre de Québécois qui ont fait une croisière en 2007 (ils étaient 60 901 en 2004).

Source: Cyberpresse.ca

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
Missou
Membre émérite
Membre émérite
avatar

Balance Localisation : Bromont
Emploi/loisirs : Voile, Voyage, Langues étrangères, Photographie, Forums
Votre pays :

MessageSujet: Re: Croisières: la course à l'extravagance   Sam 4 Avr 2009 - 19:30

J'aime bien les deux formules de repas. C'est agréable de devenir ami avec son serveur. Celui-ci se rappelle tes préférences dès le premier soir et cela a un côté intime. De l'autre côté, la variété de restaurant sur NCL nous permet de varier nos plats et de changer de décor, ça aussi c'est très agréable.

Pour ce qui est des bateaux avec plein d'activités spéciales, c'est attrayant peut-être, mais c'est trop à mon goût. Tant que je peux aller dans un bain tourbillon, marcher sur le pont et me détendre, je n'ai vraiment pas besoin de plus. Je serais tout aussi bien sur un petit catamaran. Pour moi, l'air marin et le soleil n'ont pas d'égale.

C'est mon opinion, certains la partagent et d'autres en veulent toujours plus. L'important, c'est de savoir ce qui nous plait top
Revenir en haut Aller en bas
Nicole C
Administratrice
Administratrice
avatar

Balance Localisation : Montréal, Québec, Canada
Emploi/loisirs : Retraitée / Voyages, musique, espagnol, lecture
Votre pays :

MessageSujet: Re: Croisières: la course à l'extravagance   Sam 4 Avr 2009 - 19:42

Missou a écrit:
L'important, c'est de savoir ce qui nous plait top

Ça c'est vrai!!! Super

_____________________
Nicole
Administratrice


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://nossecretsdevoyage.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Croisières: la course à l'extravagance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Croisières: la course à l'extravagance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préparer ses escales en croisières
» Émission sur les croisières
» Croisières: une empreinte écologique de plus en plus légère
» Costa Croisières maintient son objectif de 1.5 million de passagers en 2010
» Conseils pour les croisières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Secrets de Voyage :: Préparation de voyages :: Le monde des croisières-
Sauter vers: